Mi(s)ScellaneaCorine

Mi(s)ScellaneaCorine

Faut-il donner un titre aux punaises ?

 

 

Ca y est, je l'ai retrouvé !! IL était parti se cacher au début de blog, le coquin !

 

 

 

 

 

Le temps passe et le nôtre aura un terme, ce n'est pas le plus important. Se reconnaître l'est. Intérieurement, extérieurement serait l'idéal.

 

Je ne sais pas ce qu'il y a, avec ce soi-disant monde d'après, où des clics anonymes sont les premiers à se respecter de leur bêtise, punaises de lits mineurs ou coulent avec pour seule vigueur leurs mots empoisonnés.

Ce peut être au sujet d'un anonyme comme eux, ou d'artistes qu'ils ne connaissent pas. On aime, ou on n'aime pas un livre, un disque, ou un film, une œuvre, la question n'est pas là.

 

Il y a quelques jours, je revoyais un extrait du premier épisode de Diane de POITIERS pour le plaisir, téléfilm que l'on avait regardé quelques heures, ou quelques jours plus tôt (je n'ai pas compté). J'ai lu quelques commentaires en regrettant que l'affliction et le mépris derrière un écran ne fassent pas plus de bruit.

 

Comme je suis dans ma maison virtuelle de mon chez moi ici,  je reporte ma réponse à un commentaire bienveillant sur Youtube (auquel j'ajoute quelques phrases plus précises; sans quoi au lieu d'un pouce, l'auteur de la réflexion positive lirait encore !!!):

« C'est pour beaucoup ce que j'ai pensé. Premièrement y a-t-il tant d'historiens en France qui se lâcheraient sur Youtube ? C'est un peu comme les professeurs d'école lors de l'entrée dans ce foutu covid. Beaucoup de gens pensaient que c'était si simple, ce qui m'étonnait, d'ailleurs. Secundo, je ne pensais pas que l'on pouvait à ce point critiquer le travail de Josée Dayan, pointilleuse du détail. Quant à Adjani, c'est devenu une habitude. Son immense talent, son courage et sa passion pour tout ce qu'elle entreprend, personne ne les lui extorquera. Je n'ai rien à voir avec ce milieu, mais je pensais... Quel cran, quand même, de refuser ou de jalouser (?!) la fontaine de jouvence (car c'est toujours maintenant le sujet) dont nos arrière, arrière, arrière ...(and so on) grand-mères rêvaient déjà depuis bien plus de 1000 ans ! Si j'étais de la même génération, si j'avais la recette, je ne me gênerais pas. (et je rajoute ici : : la peur de la mort n'a rien à voir avec ça. Qu'elle vienne ! Elle ne me surprendra pas !)

Si Isabelle Adjani n'entretenait pas son physique, elle enfilerait moins un peu moins bien des rôles qui lui correspondent, jeune, passionnée, amoureuse, armée en ce sens que le regard serait autre ; cependant ; elle serait tout aussi excellente. Nous vivons une époque ridiculement paraoxale où l'on exige et où l'on reproche ensuite le remède.



On pourait dire d'Isabelle Adjani qu'elle sera toujours de taille à façonner un rôle, quel que soit le temps qui de toute façon a le dernier mot. De taille, scultpter, ça me rappele quelle chose (même si c'est un peu trop facile ! Je lui suis également extrêmement reconnaissante de nous avoir fait connaître de cette manière, pour la plupart d'entre nous, Camille Claudel à partir du livre "Une femme" de Anne Delbée).

 

 

 

Facile de critiquer. Comme si c'était la seule, elle ou Arielle Dombasle(*). Comme s'il n'y avait que cela à dire, avec cette envie cachée chez ces commentateurs qu'elle ait le masochisme et le temps de lire les coms. J'ai aimé le vôtre »

(ouais, j'ai eu un pouce ! Lol !)

***************************

 Il y a aussi ce que beaucoup refusent d'admettre et pourtant universel : la peur de se voir désajusté de ce que l'on est resté, de cette douleur empirée par le regard de l'autre. Nous n'avons pas tout le même âge sur une même durée d'années. Que ceux qui vivent bien avec continuent.

Personne n'aurait idée de le leur reprocher.

Dans  ces deux façons de laisser aller le temps, ou de lutter, il y a du courage.

Mais il y en an ras-le-bol de n'entendre parler d'Isabelle Adjani comme si scruter ses rides rendait sourd au talent.



Si ce commentaire est ici, c'est aussi parce qu'il m'a donné l'envie de faire ces montages.

Isabelle ADJANI, trop douée, trop belle, trop hardie.

Et la honte, même si nous n'en sommes pas coupables, de ne pas faire profil bas après ''la rumeur'', d'oublier par plaisir de haïr ?



Je n'aime pas tous les films dans lesquelles elle a joué, mais quand je les aime, je les adore et j'apprécie la plupart de ses choix, de ses positions. Quand je vois un journal avec Adjani, je le prends, je sais que je ne m'ennuierai pas, loin de là

 

Je déteste qu'on ait la mémoire et les idées courtes.

Je pense qu'elle sera toujours en tête de file.

Mon avis est qu'elle traverse le temps (comme traverser lui va bien !) avec intelligence.

5 césars, de superbes facultés, un caractère, un langage qui a largement rattrapé les études, alors qu'elle a été happée si jeune par l'art, ça peut fâcher également les aigri/es !

Mieux vaut se réfugier derrière de petits pseudos.

Mon nom se compose de 2 patronymes familiaux coupés et accolés, mais je n'insulte personne sur les réseaux, sans regarder en face.

 

 

 

 

 Pour mon anniversaire, je préfère faire ces montages et parler un peu de cette Dame qui aurait pu se contenter, en 1989, de remporter son 3ème César (sur 5 à ce jour) et qui ne l'a pas fait.

 

Qui d'autre, à sa place ? Trop tard, nul ne pourra l'effacer.

 

 

C'est un piètre défaut que de mettre la loupe là où elle ne devrait pas être et, je le répète, d'avoir une mémoire dont un poisson rouge aurait honte.

 Adjani 30.11.22-22-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

               Adjani 30.11.22-22-1.jpg

 

               On a beau changer la couleur :-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(*) Arielle Dombasle dont beaucoup se plaisent à oublier la fantaisie, l'éclectisme et sa sagesse (une des plus belles émission à son sujet - quoique je ne suive pas toute sa carrière - est '"Parenthèse inattendue" qu'elle partage avec Serge Moati et le comte de Bouderbala. A voir !)

 

 

        

                                                                                                             Corine 

 

 

 

 



30/11/2022
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres