Mi(s)ScellaneaCorine

Mi(s)ScellaneaCorine

L'indiscrétion qui se faufile

 

 

 

 

 

Vous avez remarqué ça depuis des années, n'est-ce pas ?

 

 

Quand une phrase commence par « je peux vous demander......................... ? Si c'est pas indiscret ? »

 

 

Elle l'est toujours, gentiment ou moins, sa question.

L'interlocutrice/teur le sait très bien. C'est une façon polie de forcer la barrière et que l'aiguille aiguisée de sa curiosité perce ainsi notre silence. 

 

 

 

Le pire est qu'on l'a probablement fait, nous aussi dans notre vie ! Mais si ça nous frappe chaque fois, c'est que l'on n'a pas dû en être souvent bien ''coupable''.  

                                                                            

 

Je ne me souviens pas avoir vraiment posé de question ainsi, dont je n'ai pas eu déjà la presque réponse.

J'ai en revanche souvent fait référence en ironisant par ces mots qui m'ont beaucoup fait rire, sortis de la bouche pincée de Christian Clavier dans la situation burlesque d'un film : « on peut vous demander ce que vous faites accroché là-haut, sans indiscrétion ? »

« Sans indiscrétion », ramenant une situation possiblement mortelle à un état trivial était drôle. 

 

 

 

 

 

Et là, là, moi, telle que je vous parle, si c'est pas indiscret, vous, derrière la vitre de l'écran, je me demande ce que vous allez faire, juste maintenant ! Où, comment, pourquoi ?

 

 

                                                                     Coco

                                                                                                RigolantClin d'œil

 

 



18/09/2022
14 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres