Mi(s)ScellaneaCorine

Mi(s)ScellaneaCorine

Nonobstant

 

 

Je suis un homme qu'on ne remarque pas.

Aussi incolore sois-je, quand on me connait, on me trouve sympathique après usage. Je crois ceux qui m'en font part, car je ne sais pas tricher. Qu'est-ce qui les obligerait à rester si volontiers à mes côtés ? Je n'ai aucune fortune.

 

Je suis précis et j'aime que tout soit rangé.

J'aime retrouver ma femme et ma maison en ordre.

Malgré tout, en tant que fidèle époux, le seul diplôme que mon épouse m'ait octroyé après 10 ans de mariage est d'être bardé de défauts.

Nonobstant cette synthèse quelque peu hâtive, mon bon caractère ne me garda pas de penser que ce bilan était mitigé.

 

Je me console, car je ne suis forcément pas le seul. Je suis philosophe. C'est un des privilèges du bistrot, on apprend beaucoup et j'y vais souvent.

Je crois qu'elle ne m'a pas pardonné le voyage de noce dans cette petite campagne française quand elle rêvait d'Italie, ou d'Autriche pour voir Vienne. 

Les femmes ont de grands goûts.

 

Elle a l'air tendue, ce soir. Alors, malgré son avis raccourci sur moi, j'ai pris ses gants, sorti la plus belle éponge en inox du placard et gratté les plats les plus rudes. Moi-même. J'ai baissé un peu sa radio, la musique me fatigue.

Quand j'ai mis mes mains sur ses poignets, elle a eu un drôle d'air, elle un peu sursauter, mais pas agressive, elle m'a regardé comme si elle attendait quelque chose. 

J'ai beaucoup réfléchi, c'est la nuit et je ne dors pas. Je me demande si elle n'attendait pas que je la fasse danser.

Quelle idée !

Elle m'a souvent reproché de manquer d'imagination. A force, on fait chambre à part.

 

 

Au bistrot, il n'y a presque pas de femmes. Aucun problème.

Mais notre  voisine de palier, par exemple, quand elle me voit, elle a l'air pincé. Son salut de la tête me fait plus penser à une complication arthrosique qu’à un signe de sympathie.

Ma femme s'entend bien avec elle. C'est forcément qu'elles ont des choses à se dire. Elle a peut-être l'Italie qui lui manque aussi. Ou des valses de Vienne.

Pour moi tout ça, c'est démodé. Ou c'est hormonal.

Enfin, bardé de défauts, c'est dur. 'Pensez-pas ?Pied de nez

 

 

                                            Albert Mornenorme(*)

 

 

(*) plutôt marrant de se mettre 5 minutes dans la peau d'inconnus de fiction Clin d'œil

                                                                                         

                                                                         Corine

                

 

 

                           

 

 

 



24/09/2019
18 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres