Mi(s)ScellaneaCorine

Mi(s)ScellaneaCorine

Respirer juillet 2022

 CECI EST TOUJOURS UN BLOG RIGOLOOOO ! Mais ça se voit moins. Je suis pudique !

 

 

19 juillet 2022 :

Les rabâchages sur les marées virales de la star des virus, tout en spéculant à haute voix, EN PLEIN MOIS DE JUILLET, ce qui nous attend pour l'hiver, c'est ridicule et contre-productif. Pire : travaillerait-on à des étiolements psychiques (plus manifestement depuis 2021) qu'on ne ferait pas mieux. Il ne paraît pas très clair que les gens n'ont pas pour aspiration d'être traités comme des moutons. De trop entendre, il peut arriver qu'on n'écoute plus, même si l'on semble nous protéger de l'abattoir. On ne nous a jamais autant abîmé de nous protéger. On n'a jamais autant déplacé les responsabilités. Et là, c'est une redite de ma part. Chacun ses radotages. Moi aussi, j'ai le droit. 

 

 

On a déjà du mal à gérer - comme on dit communément - les températures de 40°C voire plus, tout en nous confectionnant de bons moments, alors euh...

Ca va, on a compris : on aura froid durant l'automne et l'hiver 2022-2023, on connaîtra a priori une restriction en électricité parce qu'avant l'énergie nucléaire, elle n'existait pas, l'électricité (?!!) et comme on sera plus réfrigérés que d'habitude, on s'enrhumera et on fera des home-super-méga-parano covid. 

« Tu tousses ? Mais t'as, non mais me dit pas que t'as (on ne dit même plus le nom du virus qui a fait  autant flipper que la tuberculose et des MST) , non, t'as pas ???? »

Méga super hypra  cool ! Attendez, je remets mon chewing.

Mais il y a une bonne nouvelles : les vendeurs de bougies vont donc faire fortune. Non, c'est une hypothèse. Tenez , moi par exemple étant très frileuse (et je mets déjà des pulls et sous-pulls en hiver, on ne rit pas), si l'on peut éteindre quelques pièces complètement mais reporter l'électricité économisée dans l'alimentation économe de quelques poêles, ça va.  D'où les bougies qu'en plus j'adore depuis toujours.  Vous imaginez le cadeau de fin d'année de luxe. Une immense bougie au Monoï  : ça éclaire, ça chauffe et ça sent bon. Se renseigner quand même si c'est bien écologique.... 

 

 

 


Le covid, que je ne prends pourtant pas à la légère, ça devient pour moi du pipi de chien à côté du climat.

 

Une drôle d'époque décidemment où les informations aux mines de carême se gonflent de leur importance comme le goitre d'un pélican.

Tout se tiendrait peut-être cette mutation d'un virus qui ne nous quitte plus de l'année, je sais pas moi. La Terre perd aussi ses défenses immunitaires :-(

Ils sont fous dans leurs calculs et leurs déplacements de problèmes, leurs ruses bornées qui ignorent volontairement le mur. Et ils sont les grands décisionnaires.

 

 

 

Bref pour le moment, on est en juillet, c'est la canicule. Alors nous parler du chauffage qui manquera en automne et en hiver dans une 8ème, 9ème, ou énième vague de covid dont personne ne connaît en fait les mécanismes et qui se défile dès qu'on croit le connaître après plus de 2 ans, ça va... C'est de mauvais goût. Ils nous parlent d'étouffement en Réa, mais ne nous laissent pas respirer.

 

Je crois qu'ils oublient que la vie n'est pas qu'un combat sanitaire.

 

C'est il y a bien longtemps qu'il fallait commencer à s'offusquer d'un changement d'ère et commencer à agir pour nous laisser de l'air (très mauvais jeu de mots et d'autant plus malvenu, mais 40° sous nos latitudes et nos pressions, ça grille, ça grille, ça grille les neurones ; il y a des séquelles).

Nous faire dresser les cheveux en été n'arrangera rien. Même ls frissons ne remplacent pas un ventilateur aux pires moments (34° pour moi c'est déjà la canicule).

 

Rien de nouveau. 

 

Je rêve d'une intendance écologique dominant toutes les puissances, mutisant les oppositions, ou l'indifférence qui mettent en péril la planète et, par là même, le Vivant (la question que je me pose souvent étant comment les puissants de ce monde comptent-ils eux-mêmes s'échapper de tout ça ? Les surhommes n'existent pas, Mars restera une chimère, à moins qu'ils tiennent absolument à perdre définitivement la raison).

Je souhaite qu'ils n'oublient pas ce qu'a confirmé Thomas Pesquet, lui-même ébranlé (et pour ébranler Thomas Pesquet....) par le changement du visage de la terre en seulement 5 ans. 

J'espère que les chefs d'état, Marc Zuckerberg et ses comparses prérèglent déjà leurs thermostats pour septembre ;-)

 

On anticipe sur quelques mois (on dirait que le goût de nous stresser est fort savoureux !), mais il est curieux qu'une procrastination aux mâchoires de plomb et des problèmes de surdité sévissent depuis plus de 50 ans quant au réchauffement climatique. Les gouvernements, en la matière, n'ont plus le droit aux coudées franches dans la même direction. Il n'y a plus le temps non plus.

 

 

Je rêve que les aveugles cupides, les pyromanes de tout poil soient derrière les barreaux. 

 

Soigner ses cicatrices, peu à peu, puisqu'on ne peut pas faire plus, dès maintenant, oublier les mauvaises habitudes. Le problème majeur est que le monde entier doit se sentir concerné. 

C'est le but capital pour avoir une chance de sauver la tête de la Terre. Mourions-nous tranquilles d'avoir continué à "remplir la fosse à purin'' (cf. Mickey 3 D) ?.  

 

                                                           Corine

 

 

 

PS : ma chatte est venue vérifier que je n'employais pas l'expression ''pipi de chat'' ; rassurée par le ''pipi de chien'', elle a quand même mis provisoirement le PC en mode Avion par son assise décomplexée sur le clavier.

Non, mais c'est important Rigolant

 

 



19/07/2022
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres