Mi(s)ScellaneaCorine

Mi(s)ScellaneaCorine

Réflexions personnelles, un dernier jour de nov.

 

 

 

* La jeunesse se perd quoi qu'on fasse. L'enfance (si on l'aime) ne se ride qu'au dernier souffle.

 

 

* C'est le dernier qui a parlé qui a raison » ! Mais il y aura toujours un dernier, derrière ! C'est la fatigue de répondre qui gagne. L'objectivité n'y perd rien, ce sont ceux qui la trompe qui se casseront les dents à force d'adultères.

 

 

* On rend beaucoup d’âmes quand même

«  Rendre l’âme », mais qui a prêté à qui ? A notre insu ? La vie copinerait avec les usuriers ? Sans piété ? Incertain pitié ? Je me demande si on ne nous doit pas des intérêts dans cette usure.

 

 

* Les secrets de famille ont la peau dure d'un cuir tanné, sombre et battu par le marteau du silence.

 

 

* Sois fier de toi quand tu réussis, mais ne sois jamais prétentieux, ni bête à partager le monde entre winners et losers. Plus haut es-tu, plus bas tu peux tomber. Sans avoir compris l’humilité, tu ne te relèveras pas si le vent tourne un jour.

 

 

* Il avait corrigé ma presque cécité dans cette agitation.

 

* La vie se colle à toi alors donne-moi la carte, toi, le destin qui a tous les crédits. Je passerai à la banque régler nos comptes dans 1 mois, 2, 4, ou à la saint-glinglin.

 

 

                                                                    Corine

 

 



30/11/2019
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres